S’évanouir dix minutes après la piqûre, comme l’a fait cette infirmière, discrédite-t-il le vaccin

Une infirmière s'évanouit, le jeudi 17 décembre, à l'hôpital Mémorial à Chattanooga, aux États-Unis

EFFETS SECONDAIRES – La vidéo d’une infirmière s’évanouissant en direct après avoir été vaccinée ce jeudi est utilisée comme argument pour discréditer les vaccins contre le coronavirus. Plusieurs explications justifient cet événement.Les images sont surprenantes. Une jeune femme perd connaissance en direct devant plusieurs caméras. En légende de la vidéo, vue près de 290.000 fois et notamment partagée en français, on nous explique que c’est une infirmière qui se serait“évanouie en conséquence du vaccin” (sic) contre le coronavirus. Dans une

autre publication partagée sur Twitter vendredi 18 décembre, un adepte des thèses complotistes écrit qu’il s’agit d’une “jeune femme faisant la promotion du vaccin qu’elle vient de se faire injecter”,se demandant “ce qu’ils mettent dedans”.  

Sur les images, le logo de l’établissement hospitalier où ont été tournées ces images est parfaitement visible. Une rapide recherche nous permet d’identifier l’hôpital Memorial, à Chattanooga, quatrième ville de l’État du Tennessee, aux États-Unis. Dans la presse locale, on apprend que “les soignants en première ligne vont recevoir le vaccin contre le coronavirus  ce jeudi”. 

 

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى